Métaphore: Comment sont les gens?

Coucou c’est Fafache

C’est une histoire que j’ai découverte il y a de cela longtemps, je vous la site de mémoire et donc à ma façon.


photo d'un moine boudiste méditant

Dans des temps reculés, dans des terres lointaines, un enfant observait la nature.

Un homme, sur le chemin proche, avançait, tirant derrière lui une charrette avec plein d’affaires sans doute personnelles. Il s’arrêta à hauteur d’un moine qui méditait au carrefour d’une route menant à un petit village et demanda:

-Bonjour sage homme, je cherche un village ou m’installer et je voudrais savoir comment sont les gens par ici?

le moine ouvrit les yeux et demanda:

-Comment était-ce avec le précédent village dans lequel tu as habité?

-Oh, une horreur, toujours à se disputer, a essayer de me faire des coups en douce, tenter de m’escroquer, de me voler. C’est bien pour ça que je cherche un lieu plus convivial, alors? Comment sont les gens ici?

-A confirmer, mais, ils sont à peu près les mêmes ici.

-Ah, … ben j’ai bien fait de demander, je vais donc continuer mon chemin, je finirais bien par trouver mon bonheur.

Quelques instants plus tard, un autre homme passait par là, lui aussi tirant une charrette avec pleins d’affaires sans doute personnelles. Il s’arrêta également à la hauteur du moine et demanda:

-Bonjour sage homme, je cherche un village ou m’installer et je voudrais savoir comment sont les gens par ici?

-Comment était-ce avec le précédent village dans lequel tu as habité?

-C’était des gens admirables, toujours prêts à vous aider, toujours un mot gentil, honnête et sincère, ça m’a brisé le cœur de devoir les quitter, quoi qu’il en soit j’aimerais bien retrouver pareil paradis, alors? Comment sont les gens ici?

-A confirmer, mais, ils sont à peu près les mêmes ici.

-vraiment? J’ai de la chance alors, je vais donc m’installer ici, ce sera très bien.

l’enfant qui avait assisté aux deux scènes se dirigea vers le moine pour lui demander:

-Je m’interroge, j’ai vu les deux hommes cherchant un village et à l’un tu as dit que les gens étaient mauvais et à l’autre qu’ils étaient bons, quel est la vérité?

et le moine répondit:

-sache mon enfant que les gens sont tel qu’on les voit.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *